ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>
European Journal of Economic and Social Systems
1292-8895
Parution abandonnée
 

 RÈGLES D'ÉTHIQUE

Règles d'éthique

Lavoisier stipule plusieurs recommandations pour garantir des normes éthiques élevées. Ces lignes directrices peuvent être consultées dans les directives éthiques pour les auteurs, les directives éthiques pour les rédactions, et les directives éthiques pour les évaluateurs.

En outre, Lavoisier recommande de suivre le Code de conduite et les lignes directrices sur les meilleures pratiques pour les rédacteurs en chef ainsi que les lignes directrices éthiques pour les pairs examinateurs élaborées par le Comité d’éthique de publication (COPE).

LES DIRECTIVES ÉTHIQUES POUR LES AUTEURS

  • Tous les auteurs doivent garantir que leur article est une contribution originale, qu’il ne porte pas atteinte aux droits de propriété intellectuelle de toute autre personne ou entité, et qu’il ne peut être interprété comme plagiant toute autre communication publiée.
  • L’auteur correspondant doit s’assurer que seuls les auteurs qui ont apporté une contribution significative à la conception, l’élaboration et l’interprétation de l’étude présentée figurent dans la liste des co-auteurs. Il doit également s’assurer que tous les co-auteurs ont vu et approuvé la version finale du document et ont décidé de le soumettre pour publication.
  • Les auteurs ne doivent pas soumettre leur manuscrit à plusieurs revues en même temps.
  • Les auteurs ne doivent pas soumettre de travaux déjà publiés, ni de travaux reposant en partie ou en totalité sur des travaux déjà publiés.
  • Les auteurs doivent citer de manière appropriée toutes les publications qu’ils ont utilisées. Les informations obtenues en privé – comme dans la conversation, par correspondance ou discussion avec des tiers –, ne doivent pas être exploitées ou rapportées sans autorisation expresse.
  • Les auteurs doivent éviter dans les articles soumis de faire des déclarations diffamatoires qui pourraient être interprétées comme des atteintes à la réputation d’une personne.
  • Les auteurs doivent déclarer tout conflit d’intérêts potentiel, que ce soit professionnel ou financier.
  • Les auteurs doivent citer toutes les sources de financement de la recherche présentée dans le document.
  • Quand un auteur découvre une erreur importante ou une inexactitude une fois l’article publié, il doit en informer rapidement le rédacteur en chef de la revue ou l’éditeur et coopérer avec l’éditeur pour soit se rétracter, soit corriger le papier. Si le rédacteur en chef ou l’éditeur apprend par une tierce partie qu’un article publié contient une erreur importante, il doit en informer l’auteur qui doit soit se rétracter rapidement, soit corriger le papier ou bien fournir des preuves à l’éditeur de la justesse de l’article original.

MODIFICATIONS APPORTÉES À LA PATERNITÉ D’UN ARTICLE

Avant que le manuscrit accepté soit publié dans un numéro :

  • Les demandes d’ajout ou de suppression d’un auteur, ou de réorganisation de la liste des auteurs, doivent être envoyées au rédacteur en chef par l’auteur correspondant du manuscrit accepté, et doivent inclure :
    1. La raison pour laquelle le nom doit être ajouté ou retiré, ou les noms d’auteurs réarrangés ;
    2. Une confirmation écrite (e-mail, fax, lettre) de tous les auteurs précisant qu’ils sont d’accord avec l’ajout, la suppression ou la réorganisation. Dans le cas d’addition ou de suppression, les auteurs concernés doivent confirmer expressément leur accord.
  • Les demandes qui ne seront pas envoyées par l’auteur correspondant seront communiquées à l’auteur correspondant et devront suivre la procédure ci-dessus.
    Remarque :
    - La publication du manuscrit accepté sera suspendue jusqu’à ce que la paternité ait été clairement établie.
  • Pour un manuscrit accepté et publié, toute demande d’ajout, suppression ou réorganisation des noms des auteurs dans un article publié suivront les mêmes règles indiquées ci-dessus et pourront entraîner un rectificatif.

LES DIRECTIVES ÉTHIQUES POUR LES RÉDACTIONS DES REVUES

  • Les rédactions doivent prendre en considération de manière impartiale chaque manuscrit soumis pour publication, et juger chacun selon ses mérites, sans distinction de race, de religion, de nationalité, de sexe, d’ancienneté ou d’affiliation institutionnelle de l’auteur.
  • Les rédactions doivent assurer la confidentialité du processus d’examen par les pairs. L’information ou la correspondance au sujet d’un manuscrit ne doivent être partagées avec quiconque en dehors de ce processus.
  • Si une rédaction reçoit une information selon laquelle un article soumis est à l’étude ailleurs ou a déjà été publié, alors elle a le devoir d’en avertir Lavoisier.
  • Les rédactions peuvent rejeter un manuscrit soumis sans avoir recours à un examen formel par les pairs s’ils considèrent que le manuscrit n’est pas conforme ou en dehors du champ d’application de la revue.
  • Les rédactions doivent faire tous leurs efforts pour traiter les manuscrits présentés d’une manière efficace et rapidement.

LES DIRECTIVES ÉTHIQUES POUR LES ÉVALUATEURS

  • Dans la mesure où l’évaluation de manuscrits est une étape essentielle dans le processus de publication, chaque chercheur a le devoir d’y participer.
  • L’évaluateur désigné qui se sent insuffisamment qualifié ou n’a pas le temps de juger de la recherche présentée dans un manuscrit doit en informer rapidement le rédacteur en chef.
  • L’évaluateur d’un manuscrit doit juger objectivement la qualité du manuscrit et respecter l’indépendance intellectuelle des auteurs. En aucun cas, la critique individuelle ne sera tolérée.
  • L’évaluateur doit traiter le manuscrit qui lui est confié comme un document confidentiel.
  • L’évaluateur doit informer la rédaction de toute similitude substantielle entre le manuscrit en cours d’examen et tout document publié ou tout manuscrit soumis simultanément à une autre revue.
  • L’évaluateur doit informer la rédaction de l’utilisation de travaux d’autres auteurs sans que la source soit citée.
  • L’évaluateur ne doit pas utiliser ou divulguer des informations inédites, des arguments ou des interprétations contenues dans un manuscrit en cours d’examen, sauf avec le consentement de l’auteur.



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier