ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>
European Journal of Economic and Social Systems
1292-8895
Parution abandonnée
 

 ARTICLE VOL 27/1-2 - 2015  - pp.81-106
TITRE
Sélection et évolution de nouvelles entreprises. Destruction créatrice vs apprentissage routinier

TITLE
Selection and Evolutionary Patterns of New Firms

RÉSUMÉ

L’objectif du papier est l’étude de l’interaction entre la dynamique des barrières à l’entrée d’une industrie tech-taker et les modèles de survie des nouveaux entrants dans l’industrie. Deux régimes d’innovation sont pris en compte. Le premier, le régime fordiste, est caractérisé par la domination des économies d’échelle statiques et dynamiques où le changement est fondé sur un processus d’apprentissage cumulatif et incrémental de l’innovation et sur une diffusion généralisée par le biais de comportements managériaux routiniers. Le second est un régime flexible et dynamique dans lequel l’activité entrepreneuriale donne lieu à une discontinuité dans le processus d’innovation jusqu’à la constitution d’un nouveau régime technologique. La dynamique de l’industrie est très différente dans les deux cas : le régime fordiste de l’innovation rappelle la version du « deuxième » Schumpeter de Capitalism, Socialism and Democracy, où l’apprentissage est un processus cumulatif, et où la performance de l’industrie est fonction de la compétitivité déjà atteinte par chaque entreprise. Par contre, le régime flexible et dynamique de l’innovation ressemble à la pensée du « premier » Schumpeter développée dans Theory of Economic Development dans laquelle il n’y a pas d’apprentissage et l’innovation dans l’industrie repose entièrement sur la « destruction créatrice » associée à l’entrée de nouvelles entreprises.



ABSTRACT

The aim of the paper is to study the interrelation between the dynamics of barriers to entry of a tech-taker industry, defined as evolution of the minimum efficient scale and the patterns of survival of a new firm entering the industry. Two regimes of innovation are considered, The first one is the Fordist regime of innovation, characterised by the dominance of static and dynamic scale economies and in which technical change is based on an incremental and cumulative learning processes of innovation and pervasive diffusion through routinised managerial behaviour. The second one is flexible-dynamic regime of innovation, in which the entrepreneurial activity origins discontinuity in the process of innovation until the constitution of a new different technological regime. Industry dynamics is quite different, by ranging between these two extreme archetypes. The Fordist regime of innovation somewhat recalls the version of the second Schumpeter of Capitalism, Socialism and Democracy, in which learning is cumulative and the industry’s performance is function of competitiveness already achieved by each firm. The flexible-dynamic regime of innovation resembles the first Schumpeter of Theory of Economic Development, in which no learning occurs and industrial innovation entirely relies on the “creative destruction” associated with the entry of new firms.



AUTEUR(S)
Andrea FUMAGALLI

MOTS-CLÉS
Schumpeterian compétition, évolution technologique, régime d’innovation, simulation.

KEYWORDS
Schumpeterian competition, technological evolution, regime of innovation, simulation.

LANGUE DE L'ARTICLE
Anglais

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 25.0 €
• Non abonné : 50.0 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (421 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier