ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>
European Journal of Economic and Social Systems
1292-8895
Parution abandonnée
 

 ARTICLE VOL 27/1-2 - 2015  - pp.47-67  - doi:10.3166/ejess.27.47-67
TITRE
'Les cycles des affaires" de Schumpeter revisités

TITLE
Schumpeter’s “Business Cycles” Revisited

RÉSUMÉ

Dans cette conférence de la fin des années 1990, non publiée jusqu’à maintenant, Chris Freeman recherche les raisons possibles du relatif manque d’attention accordé au Business Cycles de Schumpeter. Il suggère que ce faible succès pourrait être dû non pas à la lourdeur du style ni aux doutes quant à la validité statistique, mais plutôt à des faiblesses de la théorie. Selon Freeman, Schumpeter avait raison de montrer que les changements qualitatifs dans la structure de l’économie étaient la cause des flux et reflux de croissance. Mais il y a des faiblesses dans ses théories sur l’innovation, l’entrepreneuriat et la technologie. L’article analyse chacune de ces théories, discutant leurs points forts et leurs lacunes, et regarde ensuite comment les néo-schumpetériens ont contribué à faire avancer les points forts et dépasser les faiblesses. L’article conclut en invitant les chercheurs à poursuivre les idées pionnières de Schumpeter dans les théories de l’innovation et des cycles longs.



ABSTRACT
In this lecture from the end of the 1990s, until now unpublished, Chris Freeman analyses the possible reasons for the relative lack of receptivity awarded to Schumpeter’s Business Cycles. He suggests that the insufficient success may be due, not to the heavy style or the doubts about statistical validity, but rather to the weaknesses in the theory. According to Freeman, Schumpeter was right in pointing to the qualitative changes in the structure of the economy as the causes of the spring and ebb tides in growth rates. Where he was weak was in his theories of innovation, entrepreneurship and technology. The article analyses each of these theories, discussing their strengths and shortcomings, and then looks at how the neoSchumpeterians have been contributing to further the strengths and overcome the weaknesses. The article concludes inviting researchers to continue following Schumpeter’s pioneering insights into the theories of innovation and long cycles. RÉSUMÉ. Dans cette conférence de la fin des années 1990, non publiée jusqu’à maintenant, Chris Freeman recherche les raisons possibles du relatif manque d’attention accordé au Business Cycles de Schumpeter. Il suggère que ce faible succès pourrait être dû non pas à la lourdeur du style ni aux doutes quant à la validité statistique, mais plutôt à des faiblesses de la théorie. Selon Freeman, Schumpeter avait raison de montrer que les changements qualitatifs dans la structure de l’économie étaient la cause des flux et reflux de croissance. Mais il y a des faiblesses dans ses théories sur l’innovation, l’entrepreneuriat et la technologie. L’article analyse chacune de ces théories, discutant leurs points forts et leurs lacunes, et regarde ensuite comment les néo-schumpetériens ont contribué à faire avancer les points forts et dépasser les faiblesses. L’article conclut en invitant les chercheurs à poursuivre les idées pionnières de Schumpeter dans les théories de l’innovation et des cycles longs.


AUTEUR(S)
Christopher FREEMAN

MOTS-CLÉS
Schumpeter, histoire de la pensée économique, évolutionnisme, croissance et fluctuations économiques, cycles longs, paradigmes techno-économiques, révolutions technologiques, cycles de Kondratieff, système capitaliste, économie hétérodoxe.

KEYWORDS
Schumpeter, economic history, evolutionary economics, growth and fluctuations, long waves, techno-economic paradigms, technological revolutions, Kondratiev cycles, capitalist system, heterodox economics

LANGUE DE L'ARTICLE
Anglais

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 25.0 €
• Non abonné : 50.0 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (137 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier