ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>
European Journal of Economic and Social Systems
1292-8895
Parution abandonnée
 

 ARTICLE VOL 22/2 - 2009  - pp.71-86  - doi:10.3166/ejess.22.71-86
TITRE
Repenser la prise en charge de la petite enfance

TITLE
Rethinking French Childcare System

RÉSUMÉ
Le dispositif de garde des enfants de moins de trois ans n’est pas satisfaisant en France. Sa capacité d’accueil ne permet pas de répondre aux besoins réels des parents qui travaillent. Les enfants ne sont pas égaux devant le type d’accueil auquel ils accèdent (selon le mois de naissance, le lieu d’habitation et le revenu des parents). Les congés parentaux associés à cette pénurie encouragent les mères à réduire leur temps de travail ou à interrompre leur carrière et renforcent les inégalités sur le marché du travail et dans la société en général. Repenser l’architecture de la prise en charge des jeunes enfants exige de tenir compte d’un ensemble d’objectifs divers : bien-être des enfants, égalité entre les sexes, mixité sociale, etc. Cet article pose les bases d’une réforme profonde de l’ensemble du dispositif ; celle-ci conduirait à instaurer un congé parental court partagé entre les deux parents, bien rémunéré, et à élargir l’accueil à l’école maternelle des enfants dès deux ans. Les dépenses de fonctionnement supplémentaires seraient importantes mais cela hisserait la France au niveau des pays leader en matière de prise en charge de la petite enfance.


ABSTRACT
The French childcare system for under-three children is not enough developed to support the working parents. Children do not have an equal opportunity to access to a quality childminding; it relies on the month of their birth, their residence and the level of income of their parents. The French parental leaves encourage mothers to reduce their labour supply or to interrupt their career. This strengthens the gender inequalities on the labour market and in the society in general. In order to rebuild the childcare system, it is necessary to take into account different targets: well-being of children, gender equality, and quality of jobs created in the sector... This paper proposes the base for an innovative childcare system. The new parental leave would be shorter, paid proportionally to the wage, shared between both parents. The preschool would be enlarged and adapted in order to be accessible for every two years old children. The extra cost of this reform would be around five billions of Euros per year; France would be one of the leader countries in terms of childcare system. MOTS-CLÉS : garde d'enfant, scolarisation, congés parentaux, investissement social, inégalité entre les sexes.


AUTEUR(S)
Hélène PÉRIVIER

MOTS-CLÉS
Garde d’enfant, scolarisation, congés parentaux, investissement social, inégalité entre les sexes.

KEYWORDS
Childcare, Parental Leave, Social Investment, Gender Inequalities

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 25.0 €
• Non abonné : 50.0 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (199 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier