ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>
European Journal of Economic and Social Systems
1292-8895
Parution abandonnée
 

 ARTICLE VOL 22/2 - 2009  - pp.57-68  - doi:10.3166/ejess.22.57-68
TITRE
Le travail domestique est-il un résidu ?

TITLE
Is Domestic Work a Residue?

RÉSUMÉ
Il y a une histoire du travail domestique, comme il y a une histoire du travail professionnel, même si les deux entités sont indissolublement liées. Depuis une soixantaine d’années, on peut déterminer « trois âges des relations entre le travail professionnel et le travail domestique » qui illustrent un mouvement général d’extériorisation du domestique de la sphère privée de la famille, vers la sphère publique de l’économie des services. Des transformations importantes ont affecté le travail domestique au cours de ces trois âges concernant le lieu d’exercice, l’attribution ou le partage entre les sexes, la qualification et la reconnaissance sociale. Aujourd’hui, le développement des emplois de service à la personne (ou à la famille) conduit à un déplacement de la coupure entre le travail domestique et le professionnel, et plus largement entre les emplois (les qualifiés et les non qualifiés), et entre les sexes. In fine, le travail domestique, tel qu’il subsiste encore dans les ménages, « noyau dur » du partage des tâches entre hommes et femmes, demeurerait-il alors tel un résidu socialement irréductible ?


ABSTRACT
There is a history of domestic work, like there is a history of professional work, even if both are indissolubly dependent. Since an about sixty years, one can determine "three ages of the relations between the professional and the domestic work" which illustrate a general movement of exteriorisation of the services from the private sphere of the family towards the public sphere of the services economy. Important transformations have affected domestic work during these three ages concerning the place of exercise, attribution or the division between the sexes, the qualification and the social recognition. Today, the development of the uses of services to the person (or the family) led to a displacement of the cut between domestic work and the professional, and more largely between employment (qualified and not qualified), and between the sexes. Finally, domestic work, such as there still remains in the households, "hard core" of the task sharing between men and women, remain a such socially irreducible residue then? MOTS-CLÉS : travail professionnel, travail domestique, hommes/femmes, famille, services, qualification, politiques d'emploi/politiques familiales.


AUTEUR(S)
Marie-Agnès BARRÈRE-MAURISSON

MOTS-CLÉS
Travail professionnel, travail domestique, hommes/femmes, famille, services, qualification, politiques d’emploi/politiques familiales.

KEYWORDS
Professional Work, Domestic Work, Men/Women Relations, Family, Services, Skills, Employment/Family Policies

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 25.0 €
• Non abonné : 50.0 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (179 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier